Comment améliorer sa newsletter à La Réunion ?

10 juillet 2017 par Gaelle Cealac

Vous aimeriez améliorer les newsletters que vous envoyez à vos prospects et clients à La Réunion mais vous ne savez pas par où commencer ? Nous vous livrons ces quelques conseils qui visent à augmenter les taux d'ouverture et de clics de vos envois de newsletter.

Maintenant que vous savez comment avoir des adresses emails de prospects grâce à notre article, il est temps de leur envoyer votre newsletter en prenant soin de suivre ces quelques conseils :

Utilisez une plateforme dédiée

Cela me semblait tellement évident que j'ai failli ne pas l'indiquer mais c'est si important que je préfère le rappeler : utiliser impérativement une plateforme d'envoi d'emails pour vos newsletters. Il en existe pléthore dont les plus connues sont notamment MailChimp, SendingBlue ou Aweber .

Mais pourquoi se compliquer la vie et passer par un logiciel ? On n'envoie pas 437 emails depuis sa propre boite emails car on risquerait tout bonnement d'être blacklisté (ouch). Par ailleurs, en faisant de la sorte, vous n'obtiendrez jamais de données chiffrées sur les résultats de votre campagne d'emailing. Et ce serait dommage de se priver de data pour calculer son ROI !

 

Pensez mobile

Puisque 48% des emails sont ouverts depuis un smartphone (Movable Ink 2015) vous n'avez d'autres choix d'avoir un modèle de newsletter qui soit adapté à la lecture sur mobile.

Les plateformes citées ci-dessus ont évidemment prévu le coup pour vous facilier la vie et adaptent d'ores et déjà leurs modèles au mobile.

 

Segmentez votre base de données

Une base de données segmentée signifie que vous répartissez vos contacts en fonction de critères données. Par exemple, si vous faites de la location de salle pour des mariages ou des conférences business, vous ne pouvez vraisemblablement pas envoyer le même message à ces 2 personas bien distincts :

  1. Persona : la future mariée qui organise son mariage
  2. Persona : le responsable commercial d'une association marketing
Il vous faut donc, avant l'envoi de votre newsletter, répartir dans des listes différentes votre base de données. 

La segmentation peut s'effectuer sur de nombreux critères qui répondent à vos besoins et à votre propre marché, comme par exemple :

  • le sexe
  • l'âge
  • la CSP
  • la problématique
  • etc.

Côté chiffres, sachez que les emails segmentés et correctement ciblés génèrent 58% des revenus. Pourtant, 42 % des marketeurs ne le font toujours pas (source Hubspot).

 

Contextualisez votre approche

Dans la logique du point précédent, vous devez contextualiser chacune de vos newsletters. Puisque vos personas n'ont pas les mêmes problématiques, vous ne mettrez pas en avant les mêmes arguments.

Pour reprendre mon exemple précédent, vous enverrez les messages suivants :

A une future mariée :

Vous avez rêvé de ce moment depuis votre plus tendre enfance et vous y êtes enfin, votre amoureux vous a demandée en mariage ! Réservez dès à présent la salle pour votre mariage !


A un responsable commercial

Vous avez besoin de réunir vos adhérents dans une salle toute équipée et conviviale ? Réservez immédiatement notre salle pour votre futur séminaire !

De même, on ne s'adresse pas à un prospect en phase de "découvertecomme à quelqu'un qui est déjà client (email de fidélisation, d'up-selling ou de cross-selling). Là aussi cela parait évident et pourtant ce n'est pas toujours mis en place.

 

Personnalisez votre message

Les outils d'aujourd'hui permettent d'ajouter un élément de personnalisation dans les emails. Il suffit de choisir un critère, par exemple "le prénom" et, comme dans un "publipostage",  le prénom de chacun des destinataires apparaitra dans l'email en question.

Il est donc primordial d'avoir une base de données propre et bien renseignée ! Un message personnalisé est ouvert dans 18,4% des cas. Sinon , le taux d'ouverture tombe à 11,4% selon Hubspot.

 

Identifiez-vous

L'heure est au dialogue et à la transparence grâce à l'avènement des réseaux sociaux. Dans cette optique, nous vous conseillons de renseigner votre nom et votre email pour traiter si besoin les retours. Avouez, c'est quand même plus sympa de répondre à [email protected] que [email protected]

Et si Marie peut avoir une photo et des liens vers ses propres réseaux sociaux, comme un profil Linkedin ou une page Facebook entreprise, c'est encore mieux !

 

Soyez concis

Un email ne doit contenir qu'un seul message. Inutile de proposer ET la location de la salle ET des idées pour la robe de mariée ET aussi des adresses de traiteur. Vous noyeriez (pas facile à prononcer) l'information la plus importante et l'objectif de clic serait dilué.

 

Ajouter un call-to-action

Le call-to-action (CTA) c'est le bouton qui incite le lecteur à prendre une action : réserver, prendre contact... En créant votre newsletter, vous devez avoir un objectif clairement défini et ce CTA en sera la consécration.

Par ailleurs, grâce au clic, vous pourrez calculer le ROI de votre action et "tracker" les nouveaux clients issus de cette action.

 

N'oubliez pas l'option de désabonnement

Vous avez légalement l'obligation de laisser la possibilité à vos destinataires de dire STOP à vos newsletter. Pour cela, un lien de désabonnement doit être proposé !

La gestion de ces contacts est d'autant plus facilitée lorsqu'on utilise les outils dont on a parlés car ces adresses emails seront automatiquement exclus pour les prochains envois de votre newsletter !

 


La newsletter est un levier essentiel dans une stratégie digitale. En optimisant vos campagnes d'emailing, vous parviendrez à obtenir des taux d'ouverture et des taux de clics plus importants. En attirant plus de visiteurs sur vos canaux digitaux, vous augmenterez donc vos taux de conversion, c'est à dire vos prospects

Pour aller plus loin, découvrez comment mettre en place votre stratégie digitale à La Réunion en téléchargeant notre guide :

je télécharge le guide de la stratégie digitale

Gaelle Cealac

J'évolue dans l'univers digital depuis près de 10 ans en France et aux USA. Outre la gestion de projets de sites Web, je suis spécialisée dans l'acquisition de trafic au travers du contenu (Inbound marketing, content marketing, SEO, blog, médias sociaux) et la génération de leads (call-to-actions, landing pages, marketing automation, lead nurturing). A la Réunion, j'ai été Directrice Digitale de l'agence Nautilus avant de rejoindre Marketing Management IO pour développer l'Inbound Marketing. Je dispense par ailleurs des formations sur les principales problématiques digitales.