12 phrases qui freinent la digitalisation de votre entreprise

18 janvier 2017 par Thierry Calderon

Est-ce le chewing-gum sous la semelle ou les cailloux dans la chaussure qui freinent la digitalisation de votre entreprise ? Ou  ne serait-ce pas plutôt la difficulté à convaincre vos collaborateurs, surtout les plus pessimistes ? En réalité, plusieurs éléments peuvent être listés, nous avons déjà évoqué les principaux freins.

Mais souvent, ce sont les tracasseries quotidiennes et autres phrases anodines et/ou sournoises , qui viennent ralentir les ardeurs de ceux qui veulent faire bouger les choses. Nous avons recensé  12 phrases qui réduisent à néant le sens de l’initiative et la créativité chez les collaborateurs, et par conséquent, empêchent la transformation digitale de votre entreprise.

1. "On y a pensé, mais..."

"Entre possible et impossible, deux lettres et un état d'esprit " disait très justement le Général de Gaulle. On touche ici au vaste sujet de la résistance au changement. Le "Mais" qui, d'emblée, pose les limites des nouvelles idées, aussi brillantes soient-elles.

Nous l’avions évoqué, les freins à la digitalisation les plus souvent mentionnés sont l'organisation fonctionnelle de l'entreprise (sa structure ou le poids de l’organisation, etc.) et les causes collectives (les valeurs communes, la culture d'entreprise, le manque de vision stratégique, le maintien des acquis sociaux, la stabilité...).

S’ajoutent également les causes individuelles (guidées pour l'essentiel par l'histoire propre de chaque personne, sa culture, son système de valeurs ou de croyances), structurelles et conjoncturelles (les conditions de travail dans l'entreprise, les horaires, la mise en place de nouveaux outils digitaux ou collaboratifs, les nouvelles méthodes...) qui créent, de fait, la résistance au changement.

 

2. "On a toujours fait comme ça"

Sous-entendu, "on ne va pas tout changer maintenant". En général, cette phrase est suivie de "On prospecte depuis 20 ans comme cela avec des résultats et si cela marche moins bien en ce moment, c'est la faute de la crise (ou du concurrent qui casse les prix) ".

Et "puis c'est pas le petit nouveau qui va nous dire comment bosser..." ou encore "On n’a pas besoin de CRM, de Slack et du social selling machin chose".

La méthode est en réalité le sujet du débat. Il n’y a rien de plus démotivant pour un nouveau collaborateur qui a le sens de l’initiative, que de comprendre que vous ne comptez pas, de toutes façons, effectuer ces changements. Même quand la méthode est obsolète.

frein à la digitalisation.jpg

Pourtant, ce nouvel élément recruté avait envie d'insuffler de nouvelles idées pour optimiser les process existants dans votre entreprise, et donc de faire évoluer vos méthodes de travail et/ou vos outils de marketing.

 

3. "On l'a fait et cela ne marche pas"

C’est la réponse que l'on entend à la question : vous en êtes où avec la génération de leads via votre site internet ?

Au pire, vous n'avez jamais essayé. Au mieux, vous avez essayé il y a XX mois /années et cela n’a pas fonctionné. Peut-être que la mise en œuvre n'était pas optimisée, que les objectifs étaient mal définis, que la méthode n'était pas adaptée ou que les moyens n'étaient pas adéquats. Ou que cela n'était tout simplement pas le bon timing.

En tous cas, pourquoi ne pas réessayer avec des outils modernes et une nouvelle méthode ?

 

4. "Cela fait des années qu'on le dit"....

...qu'il faut installer un CRM. Sous entendu "mais rien n'a été fait".

Vous êtes en train de chercher qui a dit cela dans l'entreprise ? J'avoue aussi l'avoir déjà dit...  Dans la Silicon Valley, il est admis, en paraphrasant Thomas Edison,  qu'avoir l'idée représente 1% du travail, 99% se joue dans l'exécution.

En d’autres termes,  "Dire c'est faire rire, faire c'est faire taire" répètent à l'envi les tenanciers de bar du vieux port à Marseille. Il y a donc ceux qui disent et ceux qui font. Pas évident à trouver dans l'entreprise quand on digitalise, vous en conviendrez.

 

5. "Ici, ce n’est pas comme ça que nous faisons les choses"

En général, c'est la suite du point 4. Dommage, cet enthousiaste nouveau collaborateur que vous veniez d'embaucher et qui débordait de nouvelles idées, va rentrer dans le rang juste après sa période d'essai.

essayer digitalisation.jpg

Et un des vieux de la vieille s'empressera de lui dire, non sans plaisir « Tu vois, je t’avais prévenu, les choses ne se passent comme ça ici ». Bonne nouvelle pour les chefs d'entreprises, l'élan créatif sera freiné illico !

 

6. "Je reviendrai vers toi au sujet de ton projet ..."

...lui a poliment rétorqué son N+1 quand il a évoqué l'idée que les équipes de vente et marketing travaillent main dans la main avec les mêmes objectifs.

Il imagine alors que tous les commerciaux et marketeurs de la boîte ont un profil Linkedin optimisé et une démarche de social selling, cette méthode de prospection en B2B complémentaire de l'inbound marketing.

En fait, on sait très bien que cette idée, pourtant indispensable (1 Réunionnais sur 3 est sur Linkedin) et facile à mettre en oeuvre, ne fera pas long feu. Au mieux, la réponse sera dans le point suivant.

 

7. "C’est une excellente idée, mais je crois qu’elle ne fonctionnera pas pour nous"

 Ou encore "on n’est pas L’ Oréal".  Il est admis que ce  genre de phrase désamorcera toute initiative dans votre entreprise et finira par lasser les meilleurs (qui sont les premiers à quitter l'entreprise).

Etes-vous sûr que l'on ne peut rien changer, ni adapter une quelconque innovation dans votre société ?  Pas même créer un profil Linkedin pour votre entreprise ou partager du contenu qui intéresse vos clients sur un blog d'entreprise ?

 

8. "Ca ne marchera jamais"

Et la variante "Tu te lances dans ce projet ? Bon courage, je connais quelqu’un qui a essayé de bloguer et il s’est bien planté."

contre la digitalisation.jpg

Si vous avez décidé de ne pas débuter la digitalisation dans votre entreprise, vous ne risquez pas de la réussir. "Pas kapab lé mort sans essayé" disent très justement les créoles réunionnais.  Ce qui nous conduit au point suivant.

 

9. "C'est compliqué..."

Et ses variantes “ c’est pas évident”, “ce sera difficile”.  Aujourd’hui, tout est compliqué mais comme le rappelle Sénèque “ Ce n'est pas parce que les choses sont difficiles que nous n'osons pas, mais parce que nous n'osons pas qu'elles sont difficiles”.

Alors lancez-vous !

 

10. "Le digital ne marche pas à La Réunion"

Nous avons récemment entendu des dirigeants souligner qu'"Internet n'était qu'une mode" et que "tout redeviendrait comme avant" alors qu’eux-mêmes...sont déjà digitaux !

Ils commandent leurs billets d'avion en ligne, réservent un hôtel sur booking, vendent leur voiture sur leboncoin et louent leur appartement à Saint Gilles sur airbnb. Et bien sûr, ils s'informent chaque matin sur clicanoo.re, lemonde.fr et lequipe.fr !

digitaliser à la réunion.jpg

500 000 Réunionnais sur internet (plus de 400 000 sur Facebook) dont la moitié sont mobinautes, sont pourtant des faits irréfutables (tous les chiffres du digital ici). Un million de colis commandés sur Wish et Alibaba bloqués en douane à La Réunion aussi. Que vous le vouliez ou non, la digitalisation concerne aussi votre entreprise, découvrez ici comment l'appliquer.

 

11. "Les réseaux sociaux ne rapportent rien..."

 Tout dépend de l'utilisation que vous en faites.

Bien sûr, si vous croyez que gagner des likes et acheter des fans est bénéfique pour votre entreprise, alors vous devriez lire avec attention notre article sur les réseaux sociaux expliqués aux patrons réunionnais.

Sinon, on vous donne aussi (oui gratuitement, hein) quelques astuces pour optimiser vos campagnes de pub sur Facebook.

 

12. "On n'a pas le temps de s'occuper des projets digitaux, on a d'autres choses à faire"

Comprenez, "tes trucs de geek n'ont aucune valeur comparé à mes tâches journalières de la plus haute importance".

Pourtant, "ce qui est important, c'est l'avenir à long terme de l'entreprise" aime à répéter Carlos Ghosn.  


Sachez que les enjeux de la transformation numérique touchent toutes les entreprises, petites ou grandes, car elle concerne avant tout le client. Tôt ou tard, un challenger viendra disrupter votre business model, c’est-à-dire redistribuer les cartes de votre marché par l’innovation, qu'elle soit technique, technologique, logistique ou commerciale. 

 


En conclusion, "La critique est aisée et l'art est difficile" affirmait Philippe Destouches. Méfiez-vous de ces sentences qui semblent insignifiantes à première vue, mais qui s'apparentent en réalité à du sabotage verbal.

Si vous aussi avez entendu d'autres phrases qui freinent la digitalisation de votre entreprise, n'hésitez pas à nous en faire part dans les commentaires, on adore ça :)

Pour approndir ce sujet, je vous propose de télécharger gratuitement notre livre blanc " Débuter la digitalisation de son entreprise à La Réunion" !

débuter la digitalisation de votre entreprise

 

Thierry Calderon

Après 15 ans d'expériences professionnelles dans des secteurs d'activité variés, en France et à l'international, j'ai créé la 1ère agence d'Inbound Marketing à La Réunion et dans l'Océan Indien. J'accompagne les entreprises et les équipes marketing et vente dans leur transformation digitale, en les aidant à trouver des clients via le web (inbound et social selling). L'objectif : la croissance ! A La Réunion, j'ai notamment été Directeur de l’Hôtel Bellepierre****, mené la digitalisation du Groupe Média du Journal de l’île (clicanoo.re, 1er site réunionnais) comme Directeur du Développement ou dirigé le lancement de l'Hôtel Dina Morgabine *** en tant que consultant. N'hésitez pas à me contacter et à nous suivre sur les réseaux sociaux.