10 erreurs à éviter pour la digitalisation de son entreprise à La Réunion

3 février 2017 par Gaelle Cealac

Avant de vous lancer corps et âme dans votre projet de transformation digitale, faites bien attention d'éviter les erreurs les plus communes concernant la digitalisation des entreprises à La Réunion. Passez au travers de ces pièges en lisant notre article !

1. Ne pas comprendre les enjeux de la digitalisation 

 

L'enjeu de la digitalisation n'est pas simplement d'être à la mode ou de faire comme tout le monde. Non, l'enjeu est bien plus important : il se résume à la pérennité, voire à la survie de votre entreprise (rien que ça), sur le long terme !

Aujourd'hui, on observe un réel décalage entre les habitudes des consommateurs et ce que leur proposent les entreprises. Si vous ne trouvez pas la solution pour équilibrer cette donne, vous vous mettez en danger.

Un exemple concret ? Imaginons que vos consommateurs veulent avoir accès à leur espace client pour faire de simples demandes administratives (attestation, factures...) ou des mises à jour basiques (changement d'adresse) mais que vous ne disposez pas de cette option. Alors, l'expérience client sera désastreuse et pourra favoriser la préférence d'un concurrent qui aura, lui, saisi l’intérêt d'offrir ces services en lignes !  

 

2. Penser qu'il s'agit uniquement d'un sujet informatique

 

Et non... La digitalisation de votre entreprise n'est pas (uniquement) un projet du service informatique ! Il touche TOUS vos départements : du commercial aux RH en passant par le marketing ou l'administratif. Comment ?

  • le marketing pour l'exploitation des données (vous savez la fameuse data) et l'expérience client
  • les RH pour valoriser la marque employeur ou les nouveaux circuits de recrutement
  • le commercial pour l'intégration du social selling dans les méthodes de vente
  • l'administratif pour la gestion des données
  • etc. 

3. Ne pas avoir de vision stratégique

 

La vision stratégique de votre entreprise détermine vos ambitions : où souhaitez-vous que votre société soit dans 5 ans ? A partir de ce point découleront les objectifs à atteindre, la méthode à adopter puis les moyens à mettre en œuvre.

Avoir une vision stratégique, c'est également donner une direction à vos collaborateurs pour les motiver et rassembler les énergies vers le même objectif.

vision strategique reunion.jpg

4. Ne pas s'impliquer 

 

Le chef d'entreprise doit être la tête de fil de la digitalisation de son entreprise ! Son implication est directement reliée au succès de la manœuvre. Il doit être capable d'insuffler la volonté de changement, même si cela génère des bouleversements internes et externes.

Ce n'est ni la responsabilité du DSI ni celle du CDO (vous savez le Chief Digital Officer dont tout le monde parle en ce moment). Le changement est tellement profond qu'il doit emporter l'adhésion de la direction et montrer à l'ensemble des salariés que la (r)évolution est en marche et que les freins sont levés.

 

5. Oublier le consommateur

 

Qu'est-ce que vos consommateurs pensent de vous ? Leurs attentes rencontrent-elles pleine satisfaction ?

Le consommateur doit être placé au centre de vos préoccupations car tous vos efforts s'adressent à lui et déterminent le succès (ou pas) de votre affaire. Mais attention, un projet de digitalisation doit répondre aux usages de votre cible. Il ne doit pas être une seule volonté d'investir sur une solution lambda pour, à tout prix, revêtir le maillot tant convoité d'"entreprise digitalisée".

Rappelez-vous qu'on dénombre 500 000 internautes réunionnais dont 400 000 sont sur Facebook. Pour plus de chiffres, rendez-vous sur notre infographie !

 

6. Ne pas faire évoluer son business model

 

Pour s'adapter à la demande de vos consommateurs, votre business model devra nécessairement évoluer, et c'est souvent le plus effrayant pour les chefs d'entreprise.

Le modèle qui fonctionnait jusqu'à présent est réfuté en masse par les consommateurs qui se tournent désormais vers de nouveaux acteurs.

 

Ce concept trouve son apogée dans la fameuse tendance de "l'Uberisation". C'est à dire, dans l'arrivée de nouveaux acteurs entièrement tournés vers la digitalisation d'un modèle économique traditionnel et qui vient bouleverser tout l'écosystème.

Les exemples les plus flagrants ? Les taxis avec (donc) l'appli Uber ou l'hôtellerie avec Airbnb.

 

7. Penser que la digitalisation peut se faire sans l'humain

 

Vos collaborateurs doivent faire partie intégrante du processus de digitalisation. Tout le monde n'adhérera pas à la démarche, soyez-en sûr ! Vous entendrez peut être dans les couloirs une de ces 12 phrases qui empêchent la transformation digitale. 

Par contre, il est de votre devoir de bien communiquer et d'informer en interne pour emporter un maximum d'adhésion. La digitalisation n'est pas qu'une affaire d'outils (comme le CRM par exemple), c'est également une affaire d'Homme (et de Femmes évidemment ;) !).

D'après une étude IFOP, 64% des salariés ne se sentent pas accompagnés par leur entreprise pour bien intégrer les nouvelles technologies dans leur tâches professionnelles. A vous de faire mentir ces chiffres !

 

8. Négliger la formation interne

 

Puisque vos collaborateurs vont être informés (#7 !) des changements à venir dans leur entreprise, il est tout à fait normal de les accompagner dans ce processus avec de la formation. Ils se sentiront rassurés et pourront s'investir avec enthousiasme dans le projet. 

En général, 90% des salariés sont favorables à la transformation digitale jusqu'à ce qu'elle prenne vraiment forme au sein de leur entreprise et bouleverse leurs habitudes. Il est donc primordial de bien conduire le changement.

 

9. Refuser l'innovation technologique

 

Pas de digitalisation sans innovation technologique ! Certes, il faut en premier lieu une vision stratégique, des objectifs clairs et partagés, une méthode, l'humain mais la brique logicielle doit également trouver sa place dans le processus de digitalisation de votre entreprise.

Par exemple, le marketing automation (scénario d'envoi d'emailing personnalisé) ne peut pas se passer d'un bon outil ! Hors de question de gérer à la main car vous construiriez une vraie usine à gaz et, surtout, ne profiteriez pas de l'aspect "automatisation" et du gain de temps associé.

digitalisation innovation technologique.jpg 

10. Penser qu'animer une page Facebook = digitalisation

 

Celle-ci est ma préférée parce que c'est celle que l'on observe le plus souvent :)

Parce que vous ne savez pas par où démarrer la digitalisation de votre entreprise, vous lancez, plein d'enthousiasme, l'action la plus simple et la plus symbolique à vos yeux : ouvrir une page Facebook !

Sauf qu'animer une page Facebook sans stratégie ne sert à rien de concret pour votre entreprise : savez-vous transformer vos fans en clients ? Si ce n'est pas le cas, on vous donne des conseils dans notre article : quelle utilisation de Facebook pour une entreprise à La Réunion ;)


 

Mettre en place la digitalisation de son entreprise à La Réunion n'est pas une mince affaire. Il vous faudra, en tant que chef d'entreprise, initier le mouvement et vous assurer d'entraîner tous vos collaborateurs dans l'aventure. Evitez les erreurs les plus communes que nous avons relevées mais n'ayez crainte d'en effectuer d'autres... Assurez-vous juste de les corriger.

Rappelez-vous que commettre des erreurs sur le chemin de la digitalisation n'est pas dramatique, le pire serait... de ne rien faire du tout !

Pour en découvrir davantage sur la digitalisation de votre entreprise, je vous invite à télécharger notre livre, c'est GRATUIT  :

débuter la digitalisation de votre entreprise

 

Gaelle Cealac

J'évolue dans l'univers digital depuis près de 10 ans en France et aux USA. Outre la gestion de projets de sites Web, je suis spécialisée dans l'acquisition de trafic au travers du contenu (Inbound marketing, content marketing, SEO, blog, médias sociaux) et la génération de leads (call-to-actions, landing pages, marketing automation, lead nurturing). A la Réunion, j'ai été Directrice Digitale de l'agence Nautilus avant de rejoindre Marketing Management IO pour développer l'Inbound Marketing. Je dispense par ailleurs des formations sur les principales problématiques digitales.