La stratégie digitale au coeur de la transformation numérique

2 octobre 2016 par Thierry Calderon

Vous l'avez compris : la transformation numérique est un passage obligé pour les entreprises. Faire l'impasse aujourd'hui,  c'est autant de retard accumulé et donc des surcoûts et un désavantage concurrentiel qui peut, à terme, être fatal. Mais la transformation numérique n'est pas une fin en soi. Elle doit être mise en œuvre avec des objectifs de retour sur investissement (ROI)... d'où la nécessité de mettre en place une stratégie digitale adaptée.

Cette stratégie va définir la manière d'optimiser l'utilisation des outils numériques. Elle doit être en adéquation avec la stratégie globale de l'entreprise, et son efficacité repose sur des méthodes marketing modernes. Explication en 3 points.

 

1. Définir des objectifs clairs : la SMART attitude

La première étape consiste à définir des objectifs. "Celui qui n'a pas d'objectifs ne risque pas de les atteindre " ou encore "Tout le succès d'une opération réside dans sa préparation"(lire ou relire l'indispensable livre de Sun Tzu "L'art de la guerre").

Ils peuvent varier en fonction du degré de « digitalisation » de l'entreprise et de ses concurrents, de son domaine d'activité, de son positionnement, sa taille, son volume d'affaires...

Il existe plusieurs types d'objectifs, complémentaires ou non, mais dans tous les cas qui doivent être SMART, c'est à dire :

  • Spécifique (en anglais : Specific) : La spécification de l'action à mener doit être clairement définie;
  • Mesurable (en anglais : Measurable) : Il doit être mesurable, les indicateurs chiffrés devant être incontestables ;
  • Acceptable ou atteignable (en anglais: Acceptable) : Il doit pouvoir être atteint, c'est à dire être réalisable 
  • Réaliste (en anglais : Relevant) : Il doit être directement lié à l'activité ;
  • Temporellement défini (en anglais : Time-bound) : Il doit être inscrit dans le temps, avec une date de début et de fin et éventuellement des points étapes ;

Quelques exemples d'objectifs: 

  • Les objectifs économiques : augmenter son chiffre d'affaires de 20% dans les 6 mois, démarrer la vente en ligne avant la fin d'année, augmenter ses parts de marché de 5% dans les 12 mois sur telle catégorie de produit, augmenter le panier moyen de 5 €/client dans les 3 mois...
  • Les objectifs de communication : renforcer sa notoriété, améliorer son image de marque, préciser son positionnement...
  • Les objectifs d'audience : Il est également primordial de définir des ciblesou une audience ciblée. Clients ou prospects, BtoB ou BtoC, des profils précis doivent être visés et une ligne éditoriale rigoureuse mise en place pour les toucher.

 

2. Les méthodes à mettre en œuvre : moyens et outils

Après avoir défini ses objectifs, il faut convenir d'une ou plusieurs méthodes et  de moyens pour les atteindre.  Gagner la guerre à mains nues sera impossible.  Dans ce sens, l'Inbound marketing est une  méthode noble et, surtout, la plus pérenne à moyen et long terme. La publicité classique, caractérisée par l'achat d'espaces physique ou en ligne, se résume à de la « location » d'audience. En produisant votre propre contenu, diffusé sur vos propres moyens de communication digitaux, vous devenez un média, propriétaire de votre audience.

Adopter une stratégie d'Inbound marketing, c'est renforcer l'image de marque de son entreprise en se positionnant comme expert dans son domaine. C'est améliorer du même coup sa notoriété en attirant de nouvelles cibles grâce à des contenus informatifs et divertissants.

Référencement, marketing mix, segmentation, automatisation, l'Inbound marketing permet de mettre en oeuvre une stratégie digitale efficace

 

3. De l'importance de la mesure : analysez vos résultats et ajustez !

 

Qu'est-ce que tout cela va me rapporter ? Une question légitime. Une fois les objectifs définis et la stratégie déclinée, il est nécessaire de mesurer l'impact des investissements consentis. L'avantage du marketing digital, c'est que tout se mesure, s'analyse. Des outils très performants permettent aujourd'hui de connaître précisément, combien, qui, quand, où et comment vos cibles vous trouvent et vous perçoivent.

L'important est alors de définir des indicateurs pertinents qui doivent être propres à l'entreprise. Quel intérêt d'avoir 20.000 fans de plus sur Facebook si dans le même temps les ventes baissent...

 

La mutation digitale n’est pas réservée qu'aux grands groupes internationaux, car elle a été initiée par les consommateurs. C’est parce qu’ils ont changé leurs façons de consommer et par extension leurs habitudes et réflexes d’achat que les entreprises doivent muter.  Pour rappel, toutes les entreprises sont concernées : du petit commerçant de la Rue Maréchal Leclerc/Rue des bons enfants, jusqu’au grand groupe côté en bourse.

 

Pour aller plus loin, je vous invite à télécharger gratuitement le livre éléctronique "7 étapes pour réussir la transformation numérique de votre entreprise", ebook synthétique de 16 pages.

Téléchargez gratuitement l'ebook

Thierry Calderon

Après 15 ans d'expériences professionnelles dans des secteurs d'activité variés, en France et à l'international, j'ai créé la 1ère agence d'Inbound Marketing à La Réunion et dans l'Océan Indien. J'accompagne les entreprises et les équipes marketing et vente dans leur transformation digitale, en les aidant à trouver des clients via le web (inbound et social selling). L'objectif : la croissance ! A La Réunion, j'ai notamment été Directeur de l’Hôtel Bellepierre****, mené la digitalisation du Groupe Média du Journal de l’île (clicanoo.re, 1er site réunionnais) comme Directeur du Développement ou dirigé le lancement de l'Hôtel Dina Morgabine *** en tant que consultant. N'hésitez pas à me contacter et à nous suivre sur les réseaux sociaux.