Publicité Réunion : les marques dépensent 70 M€ contre 100 M€ en 2011

14 février 2018 par Jean-Paul Brouchot - Expert invité

Sans surprise, le marché de la publicité à La Réunion a chuté de 30 % les 6 dernières années. Alors qu’il pesait encore 100 millions d’euros bruts en 2011 (sur les segments affichage, radio, presse  et donc hors web, parrainage et campagnes jeux & services SMS), il a perdu près d’un tiers en valeur en 6 ans.

L’ ensemble des investissements publicitaires* sur les 4 principaux médias (TV, affichage, presse, radio) représente un montant de 70 millions d’euros bruts en 2017, stable par rapport à l’an dernier mais en très forte baisse si l’on observe l’évolution depuis 2011. 

Frôlant la barre symbolique des 100 millions d'euros bruts en 2011, le marché de la publicité à La Réunion a donc chuté de près d’un tiers à périmètre constant. La décroissance a commencé en 2013 et s’est poursuivie jusqu’en 2016 (découvrez ici l'état de santé des entreprises à La Réunion).

A noter que le mouvement semble s’inverser en 2017. En effet, à l’instar de la métropole, on constate des dépenses stables entre 2016 et 2017.

 

En métropole, le digital dépasse la TV depuis 2016

Cela dit en métropole, le digital compense la chute des médias historiques. Avec une croissance soutenue, le total de la publicité digitale (y compris search & display) dépasse désormais la télévision, dès 2016 selon le SRI et l’UDECAM , mais à compter de 2017 selon l’étude Magna IPG Brands .

 

Et quid de la publicité à La Réunion ?

 

Digital : un marché à 10 Millions d'euros bruts ?

Hélas, aucune donnée fiable n’est disponible sur les investissements de publicité digitale (search, display et réseaux sociaux) à La Réunion, mais le recoupement de plusieurs sources (agences, médias) et d’échanges en “off” permet d’évaluer sa part à 15% des investissements médias (soit tout de même 10 M€ bruts), ce qui compenserait une partie de la baisse sur le long terme et pourrait indiquer que le marché publicitaire réunionnais serait en réalité en croissance en 2017.

 

Une situation préoccupante pour les médias traditionnels

Quoi qu’il en soit, la situation reste quand même préoccupante pour les médias classiques car la pige publicitaire réunionnaise est réalisée au tarif brut CGV et ne tient pas compte des remises et des espaces offerts, plus nombreux en volume aujourd’hui, qu’auparavant.

La TV reste plébiscitée par les marques pour communiquer avec leurs consommateurs. Sa position s’est renforcée, concentrant aujourd’hui 43% des dépenses publicitaires alors que son poids n’était que de 36% en 2011 ce qui représente un gain de 7 points de part de marché.

Coté supports, les deux chaînes sont inégales et Antenne Réunion bénéficie de la baisse d’audience de Réunion 1ère.

La presse freine enfin sa chute

A l’instar de ce qui se passe dans le monde, la presse est le média qui a le plus souffert sur le long terme avec une perte de 15 points de part de voix en 6 ans : elle représentait 36% des dépenses publicitaires en 2011 et ne pèse que 21% en 2017. Cependant, la tendance baissière s’est arrêtée en 2017 ce qui est une bonne nouvelle après la disparition de plusieurs magazines ces dernières années.

A noter que certains magazines tirent leur épingle du jeu comme la presse professionnelle (Mémento et Leader) et les suppléments du JIR (Journal de l'île de La Réunion) alors que d’autres sont en forte baisse. Au niveau de la presse quotidienne, la position est meilleure pour le JIR sur 2017 et en évolution sur le long terme.

 publicite reunion

La radio reprend des couleurs

La radio, média tactique et plus accessible pour les petits annonceurs se porte bien avec un gain de 5 points de part de marché sur le long terme depuis 2011, représentant 20% des médias aujourd’hui. Si l’année 2017 a été difficile avec une baisse de 10% par rapport à 2016, les annonceurs apprécient particulièrement ce support puisque son poids reste 2 fois plus élevé qu’en métropole.

Sur ce média, Freedom maintient sa position de leader et de station incontournable.

 

L’affichage grignote 3 points

A la Réunion, l’affichage s’est un peu renforcé, principalement lié à une extension de son offre. Quasi stable en 2017, son poids s’est accentué sur le long terme en gagnant 3 points de part de marché.

marche publicite reunion


Le marché de la publicité à La Réunion a connu une chute importante ces dernières années. A l'instar de la métropole et du reste du monde, le digital a le vent en poupe et continue de grapiller des parts de marché. Il faudra attentivement suivre ces évolutions sur le marché local.

*Source : Pige publicitaire réalisée par Pigé! – Mesure des investissements au tarif brut unitaire sur les 4 médias Tv, Affichage, radio et presse (hors parrainage et campagnes jeux & services SMS) www.pige.re

Pour en savoir plus sur le marketing à La Réunion, vous pouvez télécharger le guide suivant.

guide strategie marketing reunion

 

Jean-Paul Brouchot - Expert invité

Avec 30 ans d'expériences professionnelles dans les études de marché dont 12 années à La Réunion, j’ai piloté près de 2000 projets en accompagnant les entreprises et les acteurs publics locaux. En 2009, j’ai créé Pigé ! (www.pige.re) afin de proposer 3 offres : une pige publicitaire, une veille média et des études de marché utilisant les nouvelles technologies. J’ai lancé depuis 2 ans le premier Access Panel Péi, Panel974, qui permet de réaliser des enquêtes on line avec des délais (48 heures), une efficacité et un coût sans commune mesure (2 fois moins onéreux) par rapport aux méthodes classiques