Les dernières tendances sur la santé économique des entreprises (TPE/PME) réunionnaises

4 décembre 2017 par Jean-Paul Brouchot

L’ordre des experts Comptables de La Réunion vient de publier la quatrième édition de l’Observatoire Péi qui se base sur les données de Statexpert, outil statistique développé par le Conseil Supérieur de l’Ordre des Experts-Comptables.

Compilant plus d’un million de données au niveau national et plusieurs milliers au niveau de La Réunion, ce rapport met en exergue les tendances sur la santé économique des entreprises réunionnaises entre 2015 et 2016 et aborde les tendances 2017. Découvrez tous les détails dans notre article.

Issu des données des télé-déclarations fiscales et sociales réalisées par les experts-comptables, Statexpert est un outil précieux et fiable qui nous renseigne :

  • sur la santé des entreprises réunionnaises
  • sur les performances des TPE / PME réunionnaises
  • sur les secteurs d’activités (avec un comparatif par rapport aux évolutions nationales et un suivi dans le temps).

 

1. Quels constats ? 

 sante economique constat.jpg

 

Trois constats majeurs ressortent de l'analyse à laquelle j'ai participé :  

 

A) Une très légère hausse d’activité

 

L’activité des TPE/PME réunionnaises entre 2015 et 2016 est en très légère hausse  avec une évolution en net retrait par rapport au national et en forte baisse par rapport à l’évolution 2015/2014.

 

B) Une rentabilité d’exploitation négative

 

Plus inquiétant encore, la rentabilité d’exploitation des entreprises locales se dégrade et devient négative, tout comme le résultat de l’exercice, avec à nouveau des chiffres en deçà du niveau national.

 

C) Une forte disparité entre les secteurs d’activité

 

Cependant, on observe une forte disparité selon les secteurs d’activité avec des positions quasi-extrêmes entre :

  • d’un côté les TPE/PME locales du secteur hôtellerie restauration dont les indices sont très bien orientés et en progression par rapport à l’année précédente 
  • d’un autre côté les TPE/PME du BTP et de la construction qui connaissent des difficultés marquées, encore plus fortes qu’au niveau national.

 

Les tendances sur les 2 premiers trimestres 2017 confirment que l’activité économique des TPE/PME réunionnaises reste difficile et fragile, toujours en retard  par rapport à la moyenne nationale.

 

Regardons maintenant les résultats de façon plus approfondie avec les  4 grands indicateurs passés au crible :

 

2. En fonction de quels indicateurs ? 

 

pexels-photo-95916.jpeg

 

A) Le chiffre d’affaires : une progression trois fois moindre qu’en métropole

 

La progression du CA des TPE/PME réunionnaises en 2016 est trois fois moindre que la moyenne nationale (+0.49 % versus +1.45%) et en nette diminution par rapport à l’évolution 2015/2014 (+3.76%).

Cette contre-performance cache en réalité des spécificités selon les secteurs d’activité :

  • on constate une bonne vigueur pour l’hébergement/restauration avec +3.58% (alors que le niveau national est orientée à la baisse) et une hausse similaire au national pour le commerce et réparation automobile  (+1,06 %)
  • on observe un ralentissement d’activité concernant la construction (-3.41%) mais aussi les industries manufacturières (-0.86%).
  • Les TPE/PME des activités scientifiques et techniques et du transport sont quant à elles en très légère baisse de CA.

     

     

B) L'excédent brut d'exploitation (EBE)

 

Si cet indicateur de rentabilité d’exploitation est quasi stable au national, il est négatif au niveau local ce qui traduit une moins bonne rentabilité des TPE/PME réunionnaises en 2016 2015 (-1.0% versus +0.16%) alors qu’elle s’était améliorée en 2015 (+3.27%).

Mais à nouveau, les disparités sont fortes et marquées selon les activités :

  • nette croissance des TPE/PME réunionnaises du secteur hébergement/restauration (+15.09%)
  • hausse pour les entreprises des secteurs commerce & réparation automobile (+4.99%) et industries manufacturières(+2.26%)

Au contraire :

  • la profitabilité se dégrade très nettement pour la construction (-15.8%)
  • pour les TPE/PME des activités scientifiques & techniques (-10.0%) et dans une moindre mesure celles du secteur transport (-4.19%).

C) Le Résultat est également négatif

 

Alors qu’au niveau national la croissance du résultat est en nette hausse, l’évolution du résultat des TPE/PME locales est négative après une très bonne performance en 2015 (-0.5% vs +7.20%). Par secteur d’activité, les mêmes écarts sont toujours constatés :

  • La hausse est très forte pour l’hébergement/restauration (+40.6%), ce qui vient confirmer la bonne tenue du tourisme sur les autres indicateurs
  • le commerce/la réparation automobile (+11.4%)
  • mais aussi les industries manufacturières (+14.6%).

A l’opposé, la dégradation est nette pour la construction (-28.6%) et le transport (-14.75%) et dans une moindre mesure pour les activités scientifiques & techniques (-2.99%).

 

D) La trésorerie s’améliore

 

Chiffre d'affaires sante économique reunion.jpg
 

La trésorerie des TPE/PME des entreprises réunionnaises s’améliore mais de façon moins marquée que l’an dernier (+4.23% versus +19.51% en 2015), en retrait par rapport au niveau national (+6.33% en 2016).

Les écarts sont plus prononcés localement, confirmant les performances des secteurs bien orientés et le ralentissement de la construction. De façon spécifique, le secteur transport connaît une amélioration de sa trésorerie alors que tous les autres indicateurs sont à la baisse.


Pour un chef d’entreprise, il est toujours essentiel d’être informé sur les indicateurs économiques. L’observatoire apporte en ce sens un éclairage précis sur la santé financière et les performances des TPE et PME réunionnaises.

La croissance des PME Réunionnaises  et leur valorisation  restent des sujets de premier ordre pour affronter 2018, à l’instar des sujets sur la digitalisation.

Pour rester informé sur ces sujets et bien d’autres abonnez vous à notre blog

Je m'abonne au blog pour recevoir les futurs articles

Jean-Paul Brouchot

Avec 30 ans d'expériences professionnelles dans les études de marché dont 12 années à La Réunion, j’ai piloté près de 2000 projets en accompagnant les entreprises et les acteurs publics locaux. En 2009, j’ai créé Pigé ! (www.pige.re) afin de proposer 3 offres : une pige publicitaire, une veille média et des études de marché utilisant les nouvelles technologies. J’ai lancé depuis 2 ans le premier Access Panel Péi, Panel974, qui permet de réaliser des enquêtes on line avec des délais (48 heures), une efficacité et un coût sans commune mesure (2 fois moins onéreux) par rapport aux méthodes classiques