Pourquoi Facebook ne doit pas être votre levier principal de génération de prospects sur le digital ?

16 février 2018 par Alexandre Robin

Facebook est, je ne vous apprends rien, un réseau social puissant, et son utilisation est plus que justifiée et nécessaire pour une entreprise à la Réunion. Mais ne devrait en aucun cas remplacer votre site web, ou même votre blog.

Cela pourrait vous paraître surprenant mais nous vous expliquons ci-dessous en 4 points, pourquoi ce réseau social au demeurant très sympathique ne doit pas être votre levier principal d’audience, et surtout de génération de prospects.

1. Vous ne contrôlez pas Facebook (c’est lui qui fixe les règles)

levier-digital-prospects-facebook-controle


A. Vous n’avez aucune visibilité sur ce que sera Facebook dans 2 ans ou dans 2 mois...

Le digital évolue vite, et ce que Facebook vous permet aujourd’hui était techniquement infaisable il y a 3 ans, et sera probablement dépassé dans 2.

Rien ne vous garantit donc que Facebook pourra coller à votre business model, et vous permettra d’atteindre les objectifs que vous vous êtes fixés, ne serait-ce qu’à moyen terme. La direction de Facebook invitait, pas plus tard qu’hier, les entreprises à quitter le réseau social si elles n'étaient pas en phase avec sa décision de modifier l'algorithme du fil d'actualité.


B. Les algorithmes pourraient évoluer en votre défaveur

facebook algorithme défaveur

En effet, début janvier de cette année, Facebook revoyait (à nouveau) son algorithme afin d’afficher en priorité les publications des amis, de la famille dans les fils d’actualités des utilisateurs (qui nous le rappelons était l’objectif de départ de ce réseau). Cet algorithme freinera donc davantage les publications promotionnelles jugées trop présentes par la majorité des internautes : 

Le fondateur Mark Zuckerberg ”himself” annonçait : “Nous avons créé Facebook pour aider les gens à rester connectés et les rapprocher des personnes qui comptent pour elles" et "Récemment, nous avons eu des retours de nos utilisateurs selon lesquels les contenus publics - les posts des entreprises, des marques et des médias - masquaient les moments personnels". 

Dépenser tout votre budget marketing sur Facebook sera donc de moins en moins efficace, et vous devrez : 

  • d’une part optimiser vos contenus afin que ceux-ci soient vraiment pertinents et visibles auprès de vos fans
  • d’autre part optimiser votre ciblage pour obtenir un meilleur taux de conversion

 

C. Ce qui est chez Facebook, appartient à… Facebook !

Autrement dit les données stockées chez le géant des réseaux sociaux (2 Milliards d'utilisateurs dans le monde et 480 000 à La Réunion) lui appartiennent.
Au contraire de qui se passe sur votre site web, en particulier votre blog, où vous pouvez recueillir des informations sur vos visiteurs et vos prospects et en être “propriétaire” dans votre outil de gestion de la relation client.

2. Car il existe d’autres leviers efficaces pour attirer de l’audience et générer des prospects

facebook-levier-prospects-autres-leviers

A. Les autres réseaux sociaux, Linkedin, Twitter génèrent aussi des leads (des prospects en VF)

Facebook n’est pas forcément la solution si vous êtes par exemple dans le BtoB ou dans le milieu administratif. Certains professionnels conservent d’ailleurs Facebook pour leur vie privée , privilégient Twitter pour se tenir informés, et utilisent Linkedin pour accroître leur réseau professionnel, ou leur influence auprès de leurs prospects.

“44% des marketeurs en B2B ont généré des leads avec Linkedin alors que 39% en ont généré avec Facebook et 30% en ont généré par l'entremise de Twitter” (NBND.ca /Reachforce)


B. Votre site, le blog et le SEO

En 2018, le premier réflexe de la majorité des consommateurs (80 % selon IFOP et 93% des cadres) est de rechercher dans Google : du restaurant qu’ils souhaitent réserver, au titre d’un film pour trouver le nom d’un acteur en passant par une chanson pour en trouver les paroles ou d’un article pour en comparer les prix.

Si un internaute souhaite en apprendre davantage à votre sujet c’est avant tout sur internet qu’il basera sa recherche.  Vous devez donc tout mettre en place pour que l’internaute vous trouve, et si possible dans les trois premiers résultats, où se jouent 77% des clics.

Travailler votre référencement naturel (SEO), grâce à des articles de blog et des mots clés bien choisis sera la meilleure manière d’attirer du trafic qualifié vers votre site internet, et de les convertir en prospects identifiés grâce à des appels à l’action bien placés (ou CTAs).

Vous pouvez également investir tactiquement en référencement payant (Adwords notamment), afin d’apparaître dans les résultats sponsorisés (mais attention aux bloqueurs de pubs) qui vous empêcheront d’apparaître sur le navigateur de plus d’un tiers des internautes (36% selon Ipsos).


C. L’emailing (sur votre propre base de données)

facebook-levier-prospects-email-facebook

Envoyer des newsletters, c’est bien, mais le faire sur des inscrits qui ont émis le souhait de recevoir vos communications c’est mieux (le consentement est légalement obligatoire et sera fortement répréhensible à partir de mai 2018 et la mise en place du RGDP). 

En achetant ou louant une base de données, le taux de conversion sur un email envoyé à des internautes qui ne vous ont pas autorisés à les adresser reste faible. Pire, cela peut être catastrophique dans bien des aspects : mauvaise image, désinscriptions massives, ou dépôt de plaintes à la CNIL

Cela prend peut-être du temps, mais nous expliquons dans cet article, pourquoi nous vous conseillons fortement de bâtir votre propre base de données utilisateurs


D. Les recommandations

Acquises grâce à vos clients actuels, ou prospects qui adhèrent aux valeurs de votre société, la recommandation est le moyen le plus rapide de transformer un lead qui ne vous connaissait pas il y a quelques jours en client. 

Vos clients satisfaits seront les meilleurs ambassadeurs de votre activité et vous permettront de réduire des cycles de ventes de plusieurs mois en cycle d’achat de quelques jours. 

 

3. Car il n’est jamais bon de dépendre d’une seule source de trafic ou de prospects

facebook dependre une source trafic

Dépendre d’une seule source de trafic ou de prospects reste dangereux. Si cette source, qui vous apporte la majorité de votre chiffre d’affaires, venait à revoir ses conditions de partenariat, votre activité pourrait être en péril, et cela pourrait fragiliser l’emploi de vos salariés.

Il est donc important de bien veiller à diversifier ses sources de trafic : référencement naturel, Facebook, Linkedin, Twitter, référencement payant, recommandations, newsletters.

 

4. Car il faut prendre Facebook pour ce qu’il est

 

A. Un réseau social et non un site web

Facebook, comme Twitter ou Linkedin sont des réseaux sociaux. Utilisez-les comme tels. Les internautes utilisaient jadis (ah les années 2000) des forums, et échangeaient directement au sein des zones de commentaires de vos articles de blogs.

Facebook vous donne aujourd’hui la possibilité d'interagir avec ses fans comme il ne l’a jamais été possible auparavant, profitez-en ! Occupez-vous de votre communauté, soyez attentifs à ses attentes : non seulement votre communauté grandira de manière pérenne, mais ces différents échanges vous permettront de recueillir des informations essentielles sur la satisfaction de vos clients. En effet, utilisé correctement, Facebook peut même vous permettre de faire évoluer votre offre de service.

 

B. Un relai pour votre contenu

Facebook est également un excellent média pour relayer vos derniers articles de blog auprès de votre communauté. Si vous disposez d’un budget publicité, vous pourrez également pousser vos publications pour atteindre les amis de vos fans. 

 


A la Réunion, il est évidemment nécessaire d’être sur Facebook car vos concurrents ont déjà probablement créé une belle communauté sur leur page entreprise, mais en incluant ce réseau dans une stratégie digitale plus élaborée, vous pourrez transformer vos fans en clients ; et en définitive compter les euros plutôt que de compter les likes (ce qui est quand même mieux non ?).

Si vous souhaitez utiliser Facebook efficacement, vous pouvez télécharger gratuitement notre guide Facebook pour les entreprises à la Réunion.

guide facebook entreprises reunion

 

Alexandre Robin

Après quelques années passées à étudier le Marketing, la Communication, et l'e-Commerce sur les bancs de l'IDRAC Montpellier et de l'ESC Toulouse, j'ai fait mes armes dans des structures variées : une pincée d’intranet chez Pierre Fabre, une bonne dose de digital (SEA, SEO, Social, UX/UI) sur Londres et beaucoup de CRM et de Conseil en SSII sur Paris. Mes postes de Chef de projets au sein d’entreprises internationales, start-ups, et éditeurs m'ont permis d’acquérir une vision globale des différents enjeux et leviers efficaces pour vous accompagner dans votre digitalisation.