A quoi peut vous servir une newsletter à La Réunion en 2018 ?

30 juillet 2018 par Alexandre Robin

La newsletter, de plus en plus mise de côté au profit des réseaux sociaux présente encore quelques avantages non négligeables. Elle permet de créer un lien fort avec vos abonnés, elle est peu coûteuse, et le retour sur investissement est facilement calculable. Pour être utilisée efficacement, ne l’utilisez cependant pas n’importe comment. Nous vous présentons aujourd’hui 6 usages d’une newsletter à La Réunion en 2018.

 

A - Pour informer vos abonnés

1. La lettre d’information, ou newsletter

Contrairement à l’e-mailing promotionnel, ou e-mailing commercial, la newsletter n’est envoyée qu’aux abonnés (si bien sûr vous respectez la législation en vigueur). Cette lettre d’information, comme son nom l’indique, a pour but de communiquer des informations susceptibles d’intéresser votre audience :

  • sortie d’un nouveau modèle dans votre gamme de véhicule
  • ouverture d’une nouvelle crèche dans votre voisinage
  • rappel d'un produit
  • etc.

Ces newsletters proposent généralement le même menu (même rubriques d’une édition à la suivante), pour habituer le lecteur. Celles-ci doivent, pour intéresser votre audience,  apporter une réelle plus-value, autrement dit des informations que vous ne diffusez pas sur d'autres canaux (sinon vous lasserez vos lecteurs).

Enfin, et pour éviter de rédiger des newsletters de 5 000 caractères, nous vous conseillons de mettre des “Calls-to-action (CTA)” dans votre newsletter pour rediriger vos lecteurs vers votre site internet (si possible, vers la page de destination (la landing page en anglais) liée au contenu qui l’a intéressé).

En fonction de votre activité, vous pouvez mettre en place plusieurs newsletters adressées en fonction de votre persona : une pour les particuliers, une pour les pros, avec des chartes graphiques distinctes et des fréquences adaptées.  Les particuliers acceptent plutôt bien les newsletters hebdomadaires, alors qu’au bureau, ils préféreront les recevoir mensuellement.newsletter-reunion-lettre-information

 

2. La newsletter mixte

Pour ceux qui ne peuvent pas envoyer d'emails marketing sans envoyer de promotions (car votre audience est sensible aux réductions de prix sur votre produit...), il existe aussi la newsletter mixte.

Dans la majeure partie de celle-ci, vous ne diffusez que du contenu informationnel (nouveau produit ou service, événement à venir, tutoriels…), mais vous pouvez également mettre un paragraphe avec un CTA pour par exemple profiter en exclusivité, petit chanceux d’abonné, de 15% sur le dernier produit sorti.

Les appels à l’action doivent toujours renvoyer vers le contenu adéquat : article de blog relatif au lancement de votre dernière offre pour du contenu informationnel, et vers la page produit de votre site e-commerce pour votre promotion.

 

B - Pour créer une relation marque / internautes

Votre newsletter, comme votre publipostage papier des années 80, est directement liée à votre marque. Celle-ci véhicule votre identité, votre notoriété, et votre positionnement. Elle doit donc respecter la charte graphique de votre marque, de votre site web, et de vos catalogues.

Il faut donc prêter une attention particulière à sa forme : charte, logo, mais également à son fond : le leader sur son secteur ne peut décemment plus envoyer une newsletter en “full-image” (comprendre : un seul fichier image, sans texte, sans appels à l’action). Ne riez pas, cela existe.

Une fois que la marque est bien visible et que l’internaute est rassuré, personnalisez-la avec les informations qu’il vous a communiquées dans le formulaire d'inscription à la newsletter. En personnalisant l’objet d’email, l’introduction avec son prénom, celui-ci se sentira valorisé, considéré, et même privilégié (attention à ne pas trop en mettre, sinon il commencera à se demander d’où vous détenez toutes ces informations).

En segmentant votre base de données avec ce que vous connaissez de vos abonnés, prospects et clients, vous pourrez également envoyer des newsletters ciblées (internautes qui ont manifesté un intérêt particulier pour une catégorie spécifique, homme ou femme, âge, par rapport à l'historique d'achat ... )

Vous pouvez également utiliser les newsletters pour proposer des sondages et ainsi recueillir des avis et commentaires ou proposer à vos abonnés de définir leurs préférences pour votre futur produit phare ou encore envoyer une enquête NPS .

 

C - Pour créer du trafic sur votre site web

Informer, intéresser ses lecteurs doit être votre premier objectif. Si celui-ci ne trouve aucun intérêt à votre lettre, il se désabonnera. S’il y trouve son compte, il y a fort à parier que celui-ci cliquera sur les super appels à l’action insérés dans celle-ci.

L’intention est là (le plus dur est fait), alors renvoyez-les vers la bonne landing page et transformez-le en prospect, puis en client !

newsletter-reunion-trafic-site-web 

D - Pour constituer votre base de données

Une fois sur votre site internet, l’internaute continue son chemin, et navigue de page en page, pour comparer vos contenus. Afin de les convertir, vous pouvez mettre en place des formulaires sur des pages spécifiques : demander un essai, prendre RDV

Vous pourrez dès-lors recueillir de nouvelles informations pour enrichir votre base de données et votre  connaissance de ce prospect afin de lui adresser des campagnes adaptées.

Si celui-ci n'est pas encore prêt à passer à l'achat, vous avez ce qu'il vous faut pour mettre mettre en place des campagnes de lead-nurturing. Celles-ci vous permettront de l'accompagner dans son projet, en lui partageant des contenus adaptés pour faire mûrir sa réflexion, et après quelques semaines, quelques mois, enfin le convertir en client (c’est quand même l’objectif de toutes vos actions marketing).

 

E - Pour fidéliser vos clients et prospects

Même si l’objectif principal de votre newsletter est d’informer vos lecteurs, vous pouvez de temps à autres proposer des contenus exclusifs à vos abonnés : promotions exclusives (pas celles que vous envoyez à toute votre base, mais des offres réservées à ceux qui ont acheté pour plus de X € sur le dernier trimestre), des invitations à des événements VIP pour vos meilleurs clients, une petite promotion pour leur anniversaire car cela fait toujours plaisir, des frais de port offerts… les idées ne manquent pas pour valoriser vos clients fidèles.

newsletter-reunion-fidelisation

Ces promotions sont cependant à utiliser avec parcimonie car si vous en envoyez sous n’importe quel prétexte, votre newsletter deviendra un emailing promotionnel, et votre abonné ne se sentant plus franchement privilégé, se désinscrira de toutes vos communications électroniques. Cela serait dommage, étant donné qu’il est devenu complexe de se constituer une base de données conséquente avec le RGPD.

 

F - Bonus - Pour remplacer vos publipostages papiers

Vos mailings papiers, qui vous coûtent plusieurs milliers d’euros, sur lesquels le retour sur investissement est difficilement calculable, et qui polluent notre belle planète peuvent être remplacés par votre ou vos newsletters électroniques. Les abonnés la reçoivent, ceux qui n’en veulent plus se désabonnent : c’est aussi simple que ça.


En 2018, une newsletter à la Réunion comme ailleurs, peut donc informer, partager des promotions avec intelligence, mais elle peut surtout servir votre marque, vous constituer une base de données qualifiée, et fidéliser vos prospects et clients. Vous souhaitez en savoir plus sur les méthodes à mettre en place pour optimiser votre stratégie digitale ? Téléchargez notre guide gratuit : Les 7 étapes pour mettre en place sa stratégie digitale à La Réunion.

Je télécharge le guide de la stratégie digitale

Alexandre Robin

Après quelques années passées à étudier le Marketing, la Communication, et l'e-Commerce sur les bancs de l'IDRAC Montpellier et de l'ESC Toulouse, j'ai fait mes armes dans des structures variées : une pincée d’intranet chez Pierre Fabre, une bonne dose de digital (SEA, SEO, Social, UX/UI) sur Londres et beaucoup de CRM et de Conseil en SSII sur Paris. Mes postes de Chef de projets au sein d’entreprises internationales, start-ups, et éditeurs m'ont permis d’acquérir une vision globale des différents enjeux et leviers efficaces pour vous accompagner dans votre digitalisation.